25/09/2016

Fermeture du centre névralgique de Genève : pourquoi ?

Genève paralysé, Genève embouteillé, Genève inaccessible, pourquoi ? Pour qui ?

Cette journée "paralysie" confirme l'importance de la connexion rive droite - rive gauche ! Cela est connu depuis Jules César, et au cours des siècles, les ponts successivement construits ont contribué au développement de Genève, d'abord comme lieu de passage, puis comme lieu de commerce et d'échanges, et enfin lieu de villégiature !

Ce blocage n'était pas nécessaire pour prouver ce que l'histoire a largement démontré !

Alors pour qui ? Pour les adeptes de la marche et du vélo ? Pour continuer d'opposer les fervents tenants de la voiture aux opposants à ce mode de transport en ville ? Mais cette journée ne fait que plus cristalliser cette opposition, et ne contribue en rien à trouver de vraies solutions ou à apaiser les esprits pour qu'une réelle discussion constructive et indispensable ait lieu ! Prendre l'air, le soleil et un piquenique un beau jour comme celui-ci : oui ! Mais pourquoi ne pas le faire dans un lieu destiné à cet effet, un espace vert que l'on voudrait valoriser, promouvoir, dans lequel les gens puissent ultérieurement retourner pour se retrouver et poursuivre cette vie en plein air ! Ces adeptes-lä (et j'en fais partie) seront eux aussi frustrés demain lorsque le pont sera rendu aux voitures ! Notre ville a plusieurs espaces verts que l'on devrait mieux et plus mettre en valeur pour que les promeneurs du dimanche les connaissent, en profitent et les occupent ! Les grands parcs proches du lac, les rives du lac, la plaine de Plainpalais ... et d'autres ! L'embarras du choix au lieu de l'embouteillage des routes et de la ville !

Le plus amusant, et cela pouvait être prévu, c'est que de nombreux automobilistes voudront se rendre dans le périmètre bloqué par curiosité ....avec leur voiture qu'ils ne savent plus où parquer !!!

 

13:06 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.