13/03/2015

QUEL BONHEUR, MON CHIRURGIEN A UN ROBOT !

A PROPOS DE L'EMISSION TSR "TEMPS PRESENT" DU 19 MARS (à VENIR ET BIENVENUE  !!!!)

"AU SECOURS ! LE CHIRURGIEN EST UN ROBOT !"


  Précisons d'emblée un élément important : le robot n'a aucune autonomie, il est totalement dirigé et manipulé par le seul chirurgien ! Les nouveautés, à plus forte raison en médecine et en chirurgie, suscitent des interrogations, des doutes, et soulèvent des questions pertinentes auxquelles il faut apporter des réponses. La chirurgie robotique, comme la chirurgie minimalement invasive il y a 25 ans (celle des "petits trous" ), est mise en question quant à son utilité et son impact sur la qualité et l'efficacité des soins aux patients. Je l'utilise depuis 2005 aux HUG, conjointement à plusieurs confrères chirurgiens aux HUG et aussi en ville de Genève ! Aux HUG nous analysons strictement les résultats, comptons les coûts, évaluons le bénéfice apporté au patient et publions régulièrement nos résultats dans des journaux scientifiques de qualité: Notre expérience, après plus de 900 opérations dans mon service est extraordinairement positive ! Significativement moins de complications que la chirurgie "conventionnelle", des séjours hospitaliers plus courts, la possibilité de développer de nouvelles approches et une analyse des coûts favorable. Aucun accident, aucun dommage patient, aucune lésion induite par le robot, aucun décès !!!!! Le problème de la chirurgie robotique est de savoir qui du robot ou du chirurgien est responsable des lésions éventuellement causées aux patients. Lorsqu'un bistouri sectionne une artère, est-ce le bistouri ou le chirurgien qui le tient qui est responsable ? Si l'on compare les progrès de certaines industries, telle l'aéronautique, ces dernières décennies, avec le très lent développement de la chirurgie, on mesure mieux les progrès à accomplir .....au seul bénéfice du patient, pour sa sécurité, sa santé en tenant compte des coûts !

17:35 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Selon le reportage, Genève posséderait 6 robots, ce qui en fait la ville au Monde ! qui en détiendrait le plus.
Il ne faut plus se demander dès lors, pourquoi l'assurance maladie augmente ses primes chaque année.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 20/03/2015

Les commentaires sont fermés.