26/02/2012

Real politique : circulez, rien à voir !

Le personnage politique vient du peuple, est élu par lui, travaille pour lui (ou devrait !!) et continue d'appartenir au peuple ! L'élu reste alors un être humain souvent inchangé par la mission et la position que le peuple lui confie temporairement en tant qu'élu ! Alors les élus politiques représentent évidemment tous les types de personnalités : les extravertis, les timides, les travailleurs, les respectueux, les impétueux, les malhonnêtes, les sympathiques, les ténébreux, les passifs, les dévoués etc ! Comme on montre tout de nos jours, on décrit tout et on fait tout savoir, comme l'action et l'activité politique sont transmises en direct, par écrit ou par images, comme on fait de la REAL POLITIQUE, de la politique réelle, vraie, alors on sait tout, on voit tout, on assiste à tout ! On voit la nature humaine des élus s'exprimer devant nos yeux , en direct !  C'est bien, alors ne nous étonnons plus d'assister à des scènes telles celles du Grand Conseil il y a quelques jours durant laquelle le ton monte et les passions intérieures des uns et des autres s'expriment dans le discours et parfois dans l'acte : plus de censure ! C'est la vie, la REAL VIE, la REAL POLITIQUE !

Le citoyen lui a, je le pense, besoin d'avoir confiance en ses élus, il leur remet une partie de sa vie, de son destin, de celui de sa famille, de sa communauté entre les mains. Il est en droit d'attendre le meilleur d'eux-mêmes ! Il ne peut pas accepter que les traits de caractères qui révèlent des faiblesses, des travers, parfois même des vices personnels nuisent ou compromettent la mission politique qui leur est confiée. Le citoyen a aussi parfois besoin d'être rassuré par la personnalité et la volonté des élus, par la force et l'énergie qu'ils mettent au service de l'Etat, donc de nous tous. Le politique devrait aussi rayonner par des valeurs morales essentielles, par une conduite digne, par une ligne politique claire, par son dévouement évident à la cause et au bien de la communauté. En même temps le citoyen veut que les élus comprennent leurs problèmes, partagent leurs soucis, vivent un peu leur vie et soient proches de la réalité et des problèmes quotidiens ! C'est juste, c'est indispensable, c'est bien ! Il veut que l'élu reste un des siens: fini le temps des roitelets, des intouchables, des privilégiés ! C'est bien, mais il faut alors aussi accepter que l'élu reste humain !

Oui, mais jusqu'à quelle limite ? Dans quelle proportion ? Avec quelle retenue ? Qui de la personnalité des élus ou de leur action politique est considéré comme le plus important lorsque l'un et l'autre ne se conjugent pas harmonieusement ? A ce sujet, chacun peut exprimer son propre avis, puisque chacun tient un bulletin de vote !

19:34 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Comme vous le dites Monsieur le Professeur, l'élu reste humain, mais qu'il n'oublie pas qu'il a prêté serment.
Alors que chaque parti politique rappelle les engagements pris par les élus.....et peut-être que nous aurions moins le sentiment de penser que ces élus soient des roitelets, des intouchables, des privilégiés.....qu'ils montrent l'exemple, pour le moment ce n'est malheureusement pas le cas.

Écrit par : Goal | 27/02/2012

Malheureusement lorsqu'ils atteignent ce qu'il veulent, ils ont complètement oublié son origine et c'est chose courante. Merci pour l'article

Écrit par : faire part | 28/02/2012

Les commentaires sont fermés.